Home Page > News > WaterLex formation: “La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) en Afrique”
IWRM Flyer image

Avec le soutien de la République et Canton de Genève, WaterLex accueillera cette formation à Genève pendant 1-2 Décembre: “La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) en Afrique: Pour une gouvernance de l’eau qui intègre les Objectifs de Développement Durable (ODDs) et les droits humains à l’eau et à l’assainissement.”

Description

Cette formation vise à permettre au public cible de renforcer ses compétences en ce qui concerne la politique de l’eau à l’échelle du gouvernement, par l’approche holistique dite de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) telle qu’elle est notamment recommandée par l’Agenda de Développement Durable adopté en 2015 par la communauté internationale – en particulier l’Objectif de Développement Durable 6 (ODD 6).

Objectifs

annonce GIRELes objectifs de la formation sont de donner les éléments nécessaires aux décideurs et acteurs du secteur de l’eau, afin de mettre en œuvre des politiques de gestion des ressources en eau qui soient en accord avec les trois dimensions du développement durable – sociale, économique et environnementale – et des conventions internationales existantes. Les objectifs spécifiques de cette formation sont les suivants:

  • Comprendre la nécessité de l’approche GIRE face aux défis environnementaux et sociaux qui menacent l’approvisionnement en eau en quantité et qualité suffisantes pour le développement.
  • Acquérir une vision d’ensemble des mécanismes de mise en place de la GIRE, des différents acteurs et secteurs concernés, ainsi que la mise en place d’objectifs, d’instruments de gestion et d’indicateurs, notamment ceux de l’ODD 6 et de la cible 6.5.1.
  • Développer des compétences adéquates pour le renforcement et la mise en œuvre de cadres juridiques, politiques et institutionnels dans le cadre de la GIRE et d’une bonne gouvernance de l’eau.
  • Comprendre l’intérêt de la méthodologie basée sur le droit humain à l’eau et à l’assainissement, et les implications de la reconnaissance de ce droit humain sur les acteurs du secteur de l’eau.
  • Avoir une vision de l’approche locale (bassin versant) et régionale (bassin transfrontalier) dans des pays à faible revenu – en facilitant le partage d’expériences et de bonnes pratiques.

Responsables de la formation

Thevenon_photo 2015Florian Thevenon travaille sur la gouvernance de l’eau et l’assainissement dans le cadre des nouveaux Objectifs de Développement Durable – ODD 6 dédié à l’eau douce et à l’assainissement – et la mise en place de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) fondée sur le respect des droits humains. Il a été consultant pour le groupe marin de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) sur les thématiques du réchauffement climatique et de la pollution des océans; et responsable du cours en ligne sur « La Gouvernance dans l’Assainissement Urbain » mis en œuvre par l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR). Il collabore avec l’Université de Genève sur l’évaluation de la pollution de l’eau en République Démocratique du Congo. Il est l’auteur et co-auteur de plus de plus de 40 publications à comité de lecture (7000 vues sur ResearchGate). Il détient un doctorat en Sciences de l’Environnement de l’Université d’Aix Marseille (France).

Lenka KruckovaLenka Kruckova gère le programme Initiative Eau des institutions nationales des droits de l’homme (INDH) et coordonne les projets de recherche juridique pour WaterLex. Avant de joindre WaterLex, elle a été éditrice pour l’Utrecht Journal of International and European Law. Elle a pris part à la Clinique Internationale de Défense des Droits Humains de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) où elle a co-rédigé un mémoire de recherche sur le cadre juridique canadien en matière de responsabilité étatique pour des violations de droits humains commises par des entreprises canadiennes à l’étranger. Lenka est titulaire d’un LL.M. en droit international public de l’université d’Utrecht (Pays-Bas) et d’un baccalauréat en relations internationales et droit international de l’UQÀM (Canada).


Bibliographie

HRBA IWRM Manual CoverHuman Rights-Based Approach to Integrated Water Resources Management. Sous presse.
CapNet, WaterLex, The Water Governance Facility (WGF) and REDICA.
Pdf à télécharger librement ici.

 

 


A propos de WaterLex

Fondée en 2010, WaterLex est une organisation non-gouvernementale (ONG) à but non lucratif, active sur un plan international dans le domaine des droits humains, et plus particulièrement du droit à l’eau et à l’assainissement. WaterLex offre ses services aux gouvernements, entreprises et ONG souhaitant évaluer l’impact de leurs activités respectives sur la jouissance du droit à l’eau et à l’assainissement de la population touchée par ces activités. WaterLex favorise les dialogues autour de la gestion de l’eau et promeut la gouvernance durable de l’eau au premier plan de l’agenda mondial. WaterLex donne des cours de formation sur le terrain et dans le monde entier en partenariat avec les gouvernements, les parlementaires, les institutions nationales des droits de l’homme, les organisations de la société civile et les opérateurs de l’eau dans le monde entier. WaterLex est un partenaire officiel du Partenariat Mondial pour l’Eau (Global Water Partnership), de ONU-Eau (UN-Water), du Programme des Nations Unies pour le Développement (UNDP) Cap-Net, de UNDP Global Water Solidarity, de l’Initiative des Eaux Usées du PNUE (GWI), de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU), et du Partenariat Suisse pour l’Eau (Swiss Water Partnership).

WaterLex drop translated FrenchLa méthodologie de WaterLex repose sur une solide compréhension des lois et des politiques de la gouvernance de l’eau, et se fonde sur son statut d’organisme neutre et indépendant pour conseiller les législateurs.

WaterLex effectue des recherches sur la législation et des cartographies inclusives de la gouvernance de l’eau, comme fondement de ses projets et de ses programmes.

Cette recherche conduit ensuite à la création d’outils et de matériels de formation utilisés pour le partage des connaissances avec les acteurs de la gouvernance de l’eau.

En tant que catalyseur de changement, WaterLex s’appuie sur ces méthodologies distinctives et son statut privilégié avec les institutions gouvernementales et les défenseurs du droit à l’eau et à l’assainissement, pour développer de nouveaux cadres juridiques et politiques et ainsi soutenir le renforcement de l’application des lois et de leur conformité au niveau national.

Le but final des activités WaterLex est la réalisation de la gestion et la gouvernance durables de l’eau.


Geneva Canton Logo

Avec le soutien de la République et Canton de Genève.